/* fin code retour haut de page */ Je me suis indignée plus souvent qu'à mon tour ... - Michelle... avec deux ailes
13 juin 2012

Je me suis indignée plus souvent qu'à mon tour ...

 

Je me suis indignée plus souvent qu'à mon tour, au courant de la dernière année.  À tous les jours, je lis des absurdités dans les journeaux et je vis de l'incompréhension, parfois de la colère et même du dépassement.  Avec la grève étudiante je sais maintenant lire entre les lignes, toute cette manipulation d'informations qui est véhiculée dans les médias.  Tout ce qu'on essaie de nous faire avaler de force, subtilement, hypocritement.  Je m'en doutais évidemment mais pour l'avoir vécu de l'intérieur, rien n'est plus évident maintenant.  C'est aberrant.  Le gouvernement libéral est non seulement corrompu mais il est sale et hypocrite.  L'argent est volée au contribuable à gauche et à droite de façon surnoise et malhonnête et pour contrer la dette, il pige allègrement dans les poches des étudiants, de nos jeunes québécois et essaie de faire croire au Québécois, de différentes façons, que c'est normal qu'il en soit ainsi.  Il se déresponsabilise publiquement et tout semble évident et "normal".  Ils ont l'argent, le pouvoir, les spécialistes, les professionnels... pour nous faire avaler tout ce qu'ils veulent.  Monsieur et madame tout-le-monde, qui lisent le journal de Montréal, qui s'abreuvent de manchettes et de gros titres sans aller au fond des choses, sans lire les dossiers, s'ils ne le sont pas déjà, se transforment tranquillement en mouton, trouvent que Jean Charest semble honnête et en plein contrôle de la situation.  Ils se laissent influencer par l'habit, les cheveux courts et bien propres, le discours rassurant et sécurisant.  Mais vous savez quoi ?  Les moutons finissent toujours par se faire tondre... et passent à l'abattoir.

Moi, je porte fièrement le carré rouge et je suis fière de nos jeunes "allumés", de nos étudiants lucides, très intelligents et remplis de bons jugements.  Ce ne sont pas eux qui font la casse à Montréal.  Ils n'ont pas de temps à perdre et leur avenir est précieux. Les "casseurs" ne sont pas des étudiants.  J'en sais quelque chose puisque je travaille avec les jeunes du Cégep, puisque je le vois de l'intérieur.  Ils peuvent être en colère, crier, chanter fort, casser leur spatule sur leur chaudron mais ils manifestent pacifiquement pour faire entendre leurs voix. Leurs voix avides de justice, leurs voix qui aspirent aux changements significatifs, pour maintenant.  Ils portent notre avenir, votre avenir entre leurs jeunes mains.   

La pertinence de manifester est grande.  Très grande.  C'est la base de tout système démocratique.   Je ne m'étendrai pas sur le sujet mais je ne partage pas l'opinion de ceux qui aimeraient que les étudiants ne manifestent pas ou le fasse en silence. Ils vous dérangent, vous agacent, ébranlent votre zone de confort.  Ça, c'est la réalité. Mais le geste est important.  Très.

La cause étudiante, l'environnement avec les gaz de schistes et le plan Nord, l'injustice social, les compteurs intelligents, la corruption et la collusion dans le secteur de la construction par le gouvernement....  Voilà où je me suis indignée dans la dernière année.  Trop.  C'est trop mais c'est nécessaire et urgent de faire de la lumière afin d'obtenir une transparence, une eau limpide pour un goût sain et une paix pour tous.

Je suis désolée si je choque vos oreilles qui elles, entendent autre chose.  Je ne détiens pas la vérité mais j'ai mon opinion, basée sur ce que je vois, j'entends, je lis, de vis... Je prends désormais la peine d'écrire sur mon blog pour me sentir libre de m'exprimer.  On est écoeuré d'entendre parler des étudiants ?  Regardez donc du côté des Libéraux ...

JE RAJOUTE :  Gilbert Rozon qui veut soudainement comprendre la situation, ça m'énerve.  Il a peur à son festival, ça se sent à 100 milles à la ronde.  Jacques Villeneuve qui pense qu'il comprend toute la crise alors qu'il est à des années lumières de la réalité étudiante.  M'enfin...

Posté par Michelle 2 ailes à 08:27 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires sur Je me suis indignée plus souvent qu'à mon tour ...

  • "Avec deux ailes", je trouve que vous dItes des choses très sensées. Je n'ai pas compris tout de suite que vous Etes du Québec. Les jeune et les étudiants de chez vous, d'après ce que j'ai lu chez nous, m'ont semblé très libres dans leurs revendications et n'obéir qu'à eux-mEmes. Je leur dis bravo.

    Posté par kranzler, 13 juin 2012 à 09:46
  • Merci à Kranzler

    Merci à vous. Ici au Québec, on n'aime pas être dérangé. S'ils étaient en France, les étudiants auraient fait plus de bruit et la situation serait réglée. Ici, ça traîne en longueur... Aberrant ! Bravo à nos étudiants, oui, merci !

    Posté par Michelle, 13 juin 2012 à 10:07
Poster un commentaire