/* fin code retour haut de page */ J'aimerais que tout se passe mieux... mais en vain. - Michelle... avec deux ailes
01 octobre 2010

J'aimerais que tout se passe mieux... mais en vain.

Je trouve indécent que l'on parle de tant de millions investis dans un amphithéâtre, alors que des malades s'entassent dans les salles d'attentes... ou n'arrivant pas à obtenir de rendez-vous avec un médecin se dirigent dans nos hôpitaux qui eux, se remplissent et débordent déjà de patients.  Que dire de l'éducation avec nos écoles qui accusent des manques, retards ou absences totales de services et spécialistes auprès de NOS enfants… De nos terres en santé qui se font polluer au gré de l’appât du gain des investisseurs pétroliers.  La santé, l’éducation, ressources naturelles et plus encore, toutes ces sphères importantes voir essentielles de nos VIES qui ont tant besoin d’argent.

Comment un gouvernement administre son argent devant tant de priorités et d’urgences sociales?

Dites-moi comment relativiser ?  Dites-le moi rapidement car aujourd’hui, je trouve difficile de voir des gens souffrir ou se battre pour quelque chose de si essentiel ! Je n’y arrive tout simplement pas. 

Le Maire Labeaume a de grandes qualités comme celles de vouloir bâtir, créer et innover pour sa ville tant chérie.  Il ne chôme pas, bosse avec rigueur et détermination pour mettre « son » Québec en avant plan.  J’admire sa fougue et son audace.

Je ne sais pas si c’est juste moi, mais quand j’ai appris ce matin à la radio que le Maire de Québec annonçait une date pour la première pelleté de terre alors que le gouvernement fédéral n’a même pas donné son accord, un sentiment de malaise désagréable s’est emparé de moi.  J’imagine alors la maman assise sur le bout du lit d’hôpital de sa petite princesse atteinte de leucémie.  Belle enfant souriante, mais blême, faible, le crâne dégarni avec une maman espérant une percée importante et sérieuse dans la recherche contre le cancer dans le but de redonner la VIE à son enfant, chair de sa chair, l’amour de sa vie.  Argent qui ne viendra pas dans les prochaines semaines car on en a décidé autrement.

Dites-moi comment relativiser le tout, chers amis, car ce matin j’ai mal à mon âme... et tout ça, dans l’incompréhension totale face à la construction rapide, d’un amphithéâtre à Québec. Vous me direz que cette construction n’a rien à voir avec la santé ou l’éducation mais moi, dans mon schème de valeurs, ma conscience y voit un très grand lien.

Posté par Michelle 2 ailes à 13:04 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires sur J'aimerais que tout se passe mieux... mais en vain.

  • Bonjour Michelle,

    comme je peux te comprendre, j'ai a peu près les mêmes sentiments face à tout cela. Dur de comprendre comment nos dirigeants penses et agissent. Je suis bien placé pour comprendre ton exemple de la petite fille... et combien Ô Dieu en existe-t-il des enfants et parents vivant dans la douleur, je le sais je le vie chaque jour depuis *l'accident* que ma nièce d'un an à subi sur la table d'opération.....

    Pour ma part, je me fou de l'amphithéatre mais on a comme rien a dire la dessus... A-t-on déjà eux notre mot a dire???? Au lieu d'investire sur ce qui est primordial pour l'avenir de nos jeunes on préfères *doré* une belle ville ou peut importe quoi...

    Pas très bonne pour remonter le moral aujourd'hui je pense....

    Belle et lumineuse journée à toi Michelle xoxoxo
    Chantal

    Posté par Chantal, 01 octobre 2010 à 13:19
  • Débat au-delà de ça...

    C'est dommage que les Nordiques soient partis. J'aimerais vraiment qu'ils reviennent, je suis un fan du Canadien, mais je respectais les Nordiques, j'aimais les haïr...

    Je suis humain et je suis aussi payeur de taxes, je n'ai pas envie que l'argent que je donne soit investi dans un éléphant blanc.

    Si on le prend d'un côté investissement et que le projet soit RENTABLE, qu'il génère des revenus pour le Québec et aussi pour la ville de Québec, OK là j'embarque.

    Mais quand on me l'aura démontré clairement, pas avant.

    Le débat de la santé, de l'éducation etc. pourrait alimenter de longues discussions, mais dans ce cas, pourquoi bâtissons nous une bibliothèque nationale, pourquoi bâtissons-nous le quartier des spectacles à Montréal? Pourtant oui à la culture, mais la petite fille dans ce lit d'hôpital?

    Le débat est plus grand que le simple "stade de hockey multifonctionnel", il s'agit d'un choix de société.

    Pour construire quoi que se soit avec l'argent de mes impôts alors que je n'ai pas accès à des soins hospitalier adéquats, il faudra que se soit rentable, ou on oublie-ça.

    Si par contre ça permettrait justement de financer là où ça compte, un gros et grand GO!!

    Le gaspillage fait à droit, à gauche pour toute sorte de chose par les gouvernements me répugne.

    Pourquoi regarder un ou une gouverneur général dépenser mon argent, notre argent alors que ÇA NE SERT STRICTEMENT À RIEN!!

    Ouf! Il va falloir aller évacuer ça en effort physique dehors je crois...


    Zyl

    Posté par Zyl, 01 octobre 2010 à 13:42
Poster un commentaire